Agir

Amazonie : barrage au barrage de Belo Monte

Le barrage de Belo Monte, en pleine Amazonie brésilienne, devrait fournir le dixième de la production électrique nationale et employer jusqu'à 22 000 personnes sur le chantier avant la mise en service de la première turbine, en 2015. Mais il inondera 500 km2 dans une zone riche en biodiversité et déplacera 16 000 personnes selon le gouvernement, 40 000 selon les ONG. Le 14 août dernier, les opposants à Belo Monte ont obtenu une belle victoire : une cour fédérale a ordonné l'arrêt des travaux, commencés depuis un an. Motif : les Indiens de la région n'ont pas été consultés au préalable, ce qui invalide l'autorisation du chantier. Sauf si la filiale d'Electrobras gagne en appel, la reprise des travaux nécessitera une consultation des populations indigènes et un décret législatif. Ce qui permettra au mieux une meilleure prise en compte des impacts environnementaux, l'abandon du projet étant très improbable.

Alternatives Internationales, n°56, page 65 (09/2012)
Alternatives Internationales - Amazonie : barrage au barrage de Belo Monte