Lectures
Eternit, la fibre tueuse
par Giampiero Rossi.
La Découverte (160 p., 14 euros).

Romana Blasotti Pavesi vit à Casale Monferrato dans le Piémont italien. Elle y est heureuse, entourée de son mari Mario, de ses enfants, de ses amis. Tous travaillent à l'usine Eternit, "le meilleur débouché de la région". Mais en quelques années, Romana voit son bonheur s'effondrer : son époux, sa soeur, son neveu, sa fille décèdent de la même maladie pulmonaire.

D'où vient ce mal qui tue à petit feu les ouvriers et leurs proches ? C'est le début d'un long combat syndical et judiciaire, trente ans de lutte pour démontrer que la fibre Eternit, constituée d'amiante, utilisée dans toutes les maisons, est un poison létal. Trente ans de lutte pour faire condamner les responsables de la maladie mortelle d'au moins 2 969 personnes.

Le journaliste italien Giampiero Rossi est parti à la rencontre de Romana - fondatrice d'une association de victimes -, a retracé l'action de Bruno Pesce et de Nicola Pondrano - syndicalistes obstinés - et, au final, déroule par le menu l'histoire de ce qui reste l'un des plus longs combats judiciaires italiens... jusqu'à la victoire finale et la condamnation, en 2007, des milliardaires belge et suisse, propriétaires de l'usine. Une aventure collective qui rappelle que partout où l'amiante passe, la mort s'installe. Et pour longtemps : à Casale, malgré les désamiantages et les progrès médicaux, la courbe des décès dus à l'amiante ne baissera pas avant 2020.

Thomas Monnerais

Alternatives Internationales, n°56, page 78 (09/2012)
Alternatives Internationales - Eternit, la fibre tueuse