Actualité

Afrique du Sud : mortelle jacquerie

C'est un chiffre a priori qui pourrait faire rêver les travailleurs grecs, espagnols ou portugais, soumis aux politiques d'austérité les plus dures en Europe. Au terme d'une grève de deux semaines, les ouvriers agricoles de la région viticole du Cap Occidental en Afrique du Sud ont obtenu une augmentation de leur salaire journalier de 52 %. Le conflit social a été particulièrement dur puisqu'une personne est morte lors des affrontements entre la police et les manifestants. Bien qu'ils travaillent souvent depuis des années pour les mêmes exploitations agricoles, commente la BBC, les ouvriers sud-africains sont toujours considérés comme saisonniers. La grève leur a permis de passer d'un salaire minimum quotidien de six à neuf euros, soit moins que les 12,7 qu'ils demandaient. Pas vraiment de quoi faire rêver en réalité.

Alternatives Internationales, n°58, page 24 (03/2013)
Alternatives Internationales - Afrique du Sud : mortelle jacquerie