Actualité

Irlande : Magdalene sisters II

Après la pédophilie, l'esclavage ? Des congrégations religieuses catholiques et l'État irlandais ont dû reconnaître, suite à la publication d'un rapport commandé par le gouvernement, qu'ils avaient coexploité entre 1922 et 1996, plus 10 000 femmes dans une dizaine de laveries nommées "Magdelene". Des laveries qui avaient des contrats avec l'armée, des hôtels, des entreprises privées... Les femmes travaillaient sans rémunération dans ces ateliers attachés à des refuges pour femmes, où la majorité a passé moins d'un an, mais certaines plus de cinq. Elles y étaient souvent placées par les autorités ou par leurs familles qui les considéraient comme "dérangées" ou "déchues" (mères célibataires, délinquance mineure...). La plus jeune avait 9 ans, la plus âgée 89, note le rapport.

Alternatives Internationales, n°58, page 24 (03/2013)
Alternatives Internationales - Irlande : Magdalene sisters II