Actualité

Russie : des soldats bien asticotés

À la limite, ils auraient préféré des lasagnes à la viande de cheval... Car c'est un tout autre genre de protéines animales intruses que les mille soldats et officiers de la garnison russe de Kounachir, une île de l'archipel des Kouriles disputé avec le Japon, ont trouvé dans leur frichti pendant des semaines, rapporte Radio Free Europe. Ces défenseurs de la patrie, qui n'en restent pas moins des gastronomes exigeants, se sont plaints de ce que leur ration de viande grouillait de vers. Ils ont même envoyé au procureur des clichés de ces assiettes qui les avaient mis d'une humeur de dogue. Normal : en 2011, un autre officier avait révélé que pour économiser des sous, les soldats de la région avaient été nourris de pâtée pour chien étiquetée "boeuf de première qualité". Voilà qui ouvre des horizons aux maîtres queux de Castelnaudary.

Alternatives Internationales, n°58, page 25 (03/2013)
Alternatives Internationales - Russie : des soldats bien asticotés