Agir

Alimentation : la fin du gaspillage est possible

1,3 milliard de tonnes de nourriture est jetée à la poubelle chaque année, soit un tiers de la production mondiale, selon la FAO. Une gabegie aux conséquences désastreuses. Humanitaires d'abord puisque 300 millions de tonnes de nourriture permettraient de nourrir les 870 millions de personnes affamées dans le monde. Environnementales ensuite, car le pourrissement de la nourriture est émetteur de gaz à effet de serre ; l'eau, l'énergie et les engrais sont utilisés pour rien. Économiques enfin, les pertes étant estimées à 1 000 milliards de dollars. Si dans les pays émergents, ce sont les conditions de production et de conservation des denrées qui sont en cause, dans les pays développés, c'est du côté des consommateurs et des distributeurs qu'il faut chercher les responsabilités. Trop de fruits et légumes sont jetés à cause de leur simple apparence, trop d'articles sont mis à la poubelle alors qu'ils sont encore comestibles. Pour mettre fin à un phénomène absurde, le Pnue (l'agence environnementale de l'ONU) et la FAO lancent donc la campagne "Pensez, Mangez, Préservez" et délivrent aux consommateurs citoyens une série de conseils simples : faire une liste de course, manger les restes, ne pas toujours se fier aux dates de péremption, ou encore congeler ou composter ses aliments.

En savoir plus

Alternatives Internationales, n°58, page 64 (03/2013)
Alternatives Internationales - Alimentation : la fin du gaspillage est possible