Lectures
Le nouveau monde méditerranéen
par Jean-Louis Guigou.
Descartes & Cie, (132 p., 16 euros).

Sans attendre que se stabilise la situation dans les pays qui furent le théâtre du "printemps arabe", le directeur de l'Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) se livre à un vibrant plaidoyer pour un nouveau départ euro-méditerranéen. Car si l'avenir des pays du sud et de l'est de la Méditerranée passe par un arrimage à l'Europe, l'avenir de celle-ci, estime-t-il, passe aussi par eux. Pas seulement pour enrayer son déclin démographique et faire davantage le poids face aux deux ensembles régionaux (l'Aléna en Amérique du Nord, et l'Asean en Asie du Sud-Est), mais encore pour engager sa transition énergétique. Concrètement, il propose de nouer des partenariats autour de conventions thématiques (l'énergie, l'eau, la finance, etc.) en impliquant aussi bien les États que les représentants de la société civile et les entrepreneurs. Il y a bien l'Union pour la Méditerranée relancée par Sarkozy en 2008, mais il est à craindre qu'elle ne connaisse le même sort que les tentatives précédentes, tels les accords de Barcelone de 1995 ou encore cet étonnant projet industriel méditerranéen imaginé dans les années 1830 par les saint-simoniens.

Sylvain Allemand

Alternatives Internationales, n°58, page 76 (03/2013)
Alternatives Internationales - Le nouveau monde méditerranéen