Lectures
La Malaisie, un modèle de développement souverain ?
par Elsa Lafaye de Micheaux.
ENS Editions (343 p, 29 euros)

Cinquante-six ans après son indépendance, la Malaisie est toujours dirigée par la même coalition gouvernementale. Il y a fort à parier qu'il en sera encore de même après les élections législatives qui se tiendront au plus tard en juin 2013. Derrière cette stabilité politique exceptionnelle, payée parfois au prix d'une démocratie en trompe-l'oeil, s'est cachée une métamorphose aussi profonde que rapide de l'économie et de la société, analysée ici de 1874 à aujourd'hui. L'extension d'un capitalisme d'État, progressivement financiarisé et toujours plus mondialisé, n'est pas le moindre des paradoxes de cette réussite économique au long cours. Elle a permis une réduction massive de la pauvreté et même une diminution des inégalités y compris dans leur dimension ethnique. En examinant une action publique, volontariste et orientée vers la (re)structuration de la société, la maître de conférences à l'Université Rennes-2 dépeint un véritable processus de dépassement de l'État. L'occasion de détailler les politiques économiques "souveraines" de Kuala Lumpur, bien souvent à rebours des recommandations des organisations financières internationales, mais dépendantes des investissements étrangers.

François Guilbert

Alternatives Internationales, n°58, page 77 (03/2013)
Alternatives Internationales - La Malaisie, un modèle de développement souverain ?