Lectures
Venu du Temps Dièse
par Bogdan Suceava.
Ginkgo, (318 p., 21 euros).

Quand les régimes s'effondrent et que seul le chaos naît de leurs décombres, quand les idéologies s'écroulent après avoir fait dérailler la science et compromis la religion, il reste le secours de la littérature et de ses puissantes allégories pour y voir clair ! Toute la Roumanie d'aujourd'hui se retrouve dans Venu du Temps Dièse, roman roumain fantastique - et parfois proche du délire. Ce texte conte l'apparition, après la chute de "L'Utopie", de Vespasien Moïse, prophète né avec la carte de Bucarest sur le torse. Cette apparition produit une catalyse : bientôt, se retrouvent sous la bannière vespasienne tous les débris de la Roumanie d'hier. Troubadour trioliste, mystiques, savants en peau de lapin explorant des disciplines disparues depuis le début du XXe siècle, cherchant notamment à démontrer l'antériorité du roumain sur le latin, et à extraire de l'alphabet un remède miracle contre l'alopécie... Autant de témoins vivants d'un pays resté congelé toute l'ère Ceaucescu. L'avènement du brave Vespasien Moïse - authentique messager divin - pourrait sonner le début d'un ordre nouveau si n'apparaissait un prophète concurrent : une réincarnation toute aussi authentique de Saint-Étienne, héros national, donc aussitôt adoubé par une bande de nationalistes à cheveux ras. Puis surgit bientôt la Securitate, autre faction sectaire remontée d'une autre préhistoire... C'est donc cela, un espace postmoderne ? Un monde où toutes les modernités d'autrefois se télescopent et se fracassent les unes contre les autres ? Un lieu, où comme le dit doctement Vespasien Moïse, "toutes les propositions sont vraies simultanément" ? Dont les habitants gesticulent pour mieux stagner ? Le roman est à cette image : un tourbillon de métaphores et d'aventures parfois musclées, qui cerne une forme très particulière de paralysie nationale.

Alexis Brocas

Alternatives Internationales, n°58, page 78 (03/2013)
Alternatives Internationales - Venu du Temps Dièse