Lectures
Le nerf de la guerre. La longue histoire des liaisons dangereuses entre argent et guerre.
par Alessandro Giraudo.
Éd. Pierre de Taillac (440 p., 25 euros).

Depuis le XVe siècle avant Jésus Christ, de l'or des mines de Nubie à la contrebande de terres rares, cet ouvrage dresse un panorama de quarante siècles de liaisons entre guerre et argent. Ces deux notions s'entremêlent de multiples manières. L'argent est nécessaire pour entreprendre des guerres qui mobilisent des ressources colossales et pèsent sur les budgets, menant parfois à la banqueroute comme en 1544, lorsque Sienne tente de financer une forteresse. En retour, la guerre apparaît également comme un moyen de mettre la main sur de nouveaux débouchés, des matières premières et permet le pillage des territoires conquis. Le métal argent extrait des mines du Mexique et de l'ancien Pérou finance les ambitions espagnoles alors que la situation économique de l'empire est délicate. Enfin, l'argent s'avère être une arme lors des conflits militaires par la création de fausse monnaie afin de déstabiliser l'économie de l'ennemi, technique utilisée aussi bien par Napoléon, les Anglais contre les colonies américaines ou les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Amar Nafa

Alternatives Internationales, n°59, page 76 (06/2013)
Alternatives Internationales - Le nerf de la guerre. La longue histoire des liaisons dangereuses entre argent et guerre.