Lectures
Au nom du Temple
par Charles Enderlin.
Seuil (375 p., 20 euros)

Le nouveau livre du correspondant de France 2 à Jérusalem, sous-titré "Israël et l'irrésistible ascension du messianisme juif", retrace en détail les étapes de l'histoire de ce mouvement fondamentaliste : implantation de colons en Cisjordanie et à Jérusalem jusqu'à parvenir à 550 000 en 2012, nombreux attentats anti-palestiniens, assassinat de Yitzhak Rabin, alliance durable avec le Premier ministre Netanyahu... Si l'idéologie portée par ces rabbins faisait peu d'émules parmi les Israéliens majoritairement séculiers avant 2000, la société devient de plus en plus religieuse et le courant messianique juif a profité des conquêtes de 1967 pour rendre extrêmement difficile une éventuelle rétrocession de la Cisjordanie aux Palestiniens. Ses partis ont acquis une bonne place à la Knesset, ce qui leur permet de participer aux coalitions gouvernementales dans un pays où aucun parti n'est franchement majoritaire. La prochaine bataille qu'ils entendent mener vise à obtenir le droit pour les juifs de prier sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'Islam - là où se trouvent aussi les ruines du Temple d'Hérode, désigné comme le site du prétendu sacrifice d'Isaac par Abraham. L'auteur conclut que c'est de la résistance du judaïsme à cet appel à l'eschatologie que découlera l'avenir d'Israël, de sa démocratie et de la paix.

Robin Assous

Alternatives Internationales, n°59, page 77 (06/2013)
Alternatives Internationales - Au nom du Temple