Actualité

Coup d'arrêt à la pêche illégale

Denis Delbecq

Ils étaient "Six Bandits", six gros chalutiers de haute mer, qui écumaient les sanctuaires interdits de l'océan austral, à la recherche de légine, un poisson à haute valeur commerciale sur les marchés mondiaux. Après une longue campagne de l'ONG Sea Shepherd pour les traquer et contraindre les autorités de la région d'agir, tous sont désormais hors d'état de nuire et les condamnations commencent à tomber.

Début août, la justice malaisienne a condamné le capitaine et l'équipage du Perlon à une lourde amende (1,6 millions d'euros) pour violation des lois sur la pêche. La marine malaisienne l'avait intercepté en mai, quelques semaines après le Viking, un autre des Six Bandits. En juillet, les officiers du Thunder ont été mis en examen à Sao Tomé (Afrique de l'ouest). Ils avaient sabordé leur navire au large de l'archipel en avril, pour échapper aux deux bateaux de Sea Shepherd, le Bob Barker et le Sam Simon qui le pourchassaient depuis quatre mois, sur 21 000 kilomètres et trois océans. L'ONG avait recueilli l'équipage et l'avait remis aux garde-côtes de Sao Tomé. Selon Interpol, le Thunder a changé onze fois de pavillon de complaisance, treize fois de nom et sept fois de propriétaire depuis 2010 !

Les trois Bandits restants ont été interceptés grâce aux efforts de Sea Shepherd. En mars, la Thaïlande a mis la main sur le Kunlun, après une traque conduite par le Sam Simon. En mai, le Bob Barker a permis aux autorités du Cap Vert d'intercepter le Songhua et le Yongding.

Alternatives Internationales, n°68, page 21 (09/2015)
Alternatives Internationales - Coup d'arrêt à la pêche illégale