Actualité

Nigeria : pour le meilleur, et pour le pire

La cause du fast food progresse au Nigeria. Un homme de 57 ans a obtenu le divorce après avoir reproché à son épouse de ne pas lui servir assez vite son repas du soir. Pourtant, Olufade Adekoya avait moult fois averti Olusola, à laquelle il était marié depuis 25 ans. "Ma femme a manqué à ses devoirs matrimoniaux" a déclaré l'époux outragé au magistrat. Lequel a prononcé le divorce après avoir tenté à plusieurs reprises de concilier les deux époux. En Algérie, c'est le bio qui a trouvé un nouveau défenseur. Un jeune époux a réclamé 20 000 dollars de dommages et intérêts après avoir découvert, au lendemain de ses noces, le visage sans maquillage de sa nouvelle épouse. "Je l'ai prise pour un cambrioleur" a-t-il déclaré. Un argument auquel même le sud-africain Oscar Pistorius, accusé d'avoir tué sa compagne, n'avait pas pensé...

Alternatives Internationales, n°68, page 22 (09/2015)
Alternatives Internationales - Nigeria : pour le meilleur, et pour le pire