Actualité

Afrique du Sud : la classe éco-solo

Les hôtesses chargées de l'enregistrement à l'aéroport de Johannesburg avaient prévenu Nigel Short qu'il y aurait très peu de passagers dans l'avion d'Air Zimbabwe qui devait l'emmener jusqu'aux chutes de Victoria. Ne voyant personne arriver en salle d'embarquement, il s'est inquiété, mais la compagnie l'a informé qu'au final, il serait seul dans le Boeing 737 de 105 places, rapporte le site Today. Une fois à bord, il a choisi une place près d'un hublot mais en restant en classe économique conformément à son billet, tandis qu'un siège de la classe affaire était occupé par un membre de l'équipage. Depuis on s'interroge : quel camp aurait choisi en la circonstance Jean-Luc Mélenchon, défenseur du peuple qui refuse de se faire "briser le dos en classe économique parce qu'ils vous mettent comme des sardines là-dedans" ?

Alternatives Internationales, n°68, page 22 (09/2015)
Alternatives Internationales - Afrique du Sud : la classe éco-solo