Actualité

Roumanie : vampires en manque

Faut que ça saigne ! En Transylvanie, on est accoutumé à l'hémoglobine depuis qu'en 1897, le romancier Bram Stoker y a fait naître Dracula, le vampire le plus célèbre du monde. Des milliers de touristes viennent d'ailleurs chaque année chercher ses traces aussi gores que virtuelles dans un château local. Les animateurs d'un festival roumain de musique techno ont décidé à leur tour de faire couler un maximum de sang, rapporte Balkan Insight. Mais pour la bonne cause : compenser le manque de donneurs dans les hôpitaux du pays, Un tarif préférentiel pour les concerts a été accordé aux amateurs de beats frénétiques qui acceptent de se faire piquer à l'entrée. Alors on danse, Monsieur le Comte ?

Alternatives Internationales, n°68, page 23 (09/2015)
Alternatives Internationales - Roumanie : vampires en manque