Lectures
Le football. Ombre et lumière
Eduardo Galeano.
Lux (315 p., 19 euros)

Le journaliste uruguayen Eduardo Galeano, récemment décédé, évoque ses souvenirs et ses impressions de "mendiant de bon football" mais piètre footballeur pour livrer une philosophie désenchantée d'un sport devenu un spectacle "qu'on ne monte pas pour jouer mais pour empêcher qu'on ne joue". A travers ses souvenirs de jeune spectateur ou son regard d'essayiste de gauche, l'auteur analyse l'évolution du jeu en lui-même, mais aussi les représentations qu'il véhicule parmi les supporters comme au sein des sociétés du monde entier. Admirateur d'Alfredo di Stefano, de Diego Maradona et de Roberto Baggio, Eduardo Galeano souligne combien le football nourrit et se nourrit des enjeux sociaux et sociétaux les plus forts : inégalités, racisme, pauvreté, libéralisme exacerbé, revanche sociale, la victoire et la défaite, etc. La puissance symbolique d'un sport qui reste le "grand oublié de l'histoire officielle".

Thomas Monnerais

Alternatives Internationales, n°68, page 77 (09/2015)
Alternatives Internationales - Le football. Ombre et lumière