Lectures
La Suisse. Pays le plus heureux du monde
François Garçon.
Tallandier (288 pages, 19,9 euros)

La Suisse n'est pas seulement le pays qui vote contre les minarets et "l'immigration de masse", le pays des banques et de la fraude fiscale institutionnalisée. Elle est aussi, et surtout plaide François Garçon, historien français, le pays de l'innovation et de la prospérité. Un véritable "miracle suisse" dont les fondements se trouvent dans une architecture institutionnelle décentralisée qui laisse suffisamment de marge de manoeuvre à chacun des 26 cantons, dans la démocratie directe (les fameuses votations) qui assure un "contrôle par le bas", dans un système éducatif efficace où l'apprentissage a une large place, et dans un tissu de PME développé derrière les champions nationaux dans l'agroalimentaire, l'horlogerie ou la pharmacie. Néanmoins, même si le chômage est quasi inexistant et les salaires très élevés (8 800 euros mensuels pour un ménage, en moyenne), l'auteur soulève quelques problèmes irrésolus. Au premier rang desquels la montée en puissance depuis une vingtaine d'année du parti populiste UDC. Un bilan globalement positif donc, que François Garçon relativise à défaut d'expliquer, puisqu'à l'en croire tout ce qui fait le terreau du populisme ailleurs (peur du déclassement, chômage, insécurité, immigration) n'existe pas dans la Confédération helvétique.

Thomas Monnerais

Alternatives Internationales, n°68, page 79 (09/2015)
Alternatives Internationales - La Suisse. Pays le plus heureux du monde