Actualité

Mexique : alors ? C'est qui le patron ?

Front contre front... Face à un employé de la ville de Mexico chargé de chasser des squatteurs d'une réserve naturelle, Fernando Zarate, très courroucé par une telle expulsion, a eu recours à l'argument qui lui est venu le plus spontanément à l'esprit : il a mis un gros coup de boule. Après quoi, il s'est écrié : "Je suis député fédéral. Est-ce que vous pouvez m'arrêter ?". C'était une question assez rhétorique, observe le Global Post. Car en bon parlementaire, le cogneur du Parti Révolutionnaire Institutionnel (au pouvoir) savait qu'il était protégé par une immunité légale. Mais la scène a été filmée et les réseaux sociaux mexicains se sont avérés moins indulgents que le code pénal, suggérant que M. le député avait été entraîné par Zidane. Lequel, au moins, s'était vu infliger un carton rouge.

Alternatives Internationales, n°67, page 22 (06/2015)
Alternatives Internationales - Mexique : alors ? C'est qui le patron ?