Actualité

Croatie : prophète en son pays

Ce n'est pas si souvent qu'un chef d'État est embastillé dans un pays étranger, même pour une nuit. Les autorités douanières de Croatie n'ont pas hésité à mettre Vit Jedlicka en cellule. Ce tchèque, membre d'un parti ultra-libéral dans son pays, est un petit rigolo. Constatant que la Croatie et sa voisine serbe se disputent un no man's land de six kilomètres carrés sur le Danube, il l'a baptisé Liberland et s'en est déclaré président. Pour obtenir la reconnaissance de puissances étrangères, il a fait la tournée des ambassades à Zagreb qu'il a "senties" ouvertes à son projet, confie-t-il à Balkan Insight. Quant au magistrat qui l'a jugé, ses propres enfants auraient tenté de gagner le Liberland avant d'être interceptés par la police. La page Facebook du nouveau pays compte 100 000 followers. Largement de quoi envahir six kilomètres carrés par surprise et par le Danube.

Alternatives Internationales, n°67, page 22 (06/2015)
Alternatives Internationales - Croatie : prophète en son pays