Agir

Peine de mort : l'échafaud n'est plus tendance

L'Indonésie n'a pas vraiment dû comprendre les récentes remontrances adressées par la France et l'Australie au moment où elle s'apprêtait à exécuter des ressortissants occidentaux. Car Djakarta n'a pas la peine de mort facile, contrairement à Pékin qui selon Amnesty International a "exécuté davantage de personnes que tous les autres pays réunis" en 2014. Les bourreaux chinois, iraniens ou saoudiens ont toujours autant de travail, mais nombre de leurs confrères sont au chômage technique. Car même si le nombre de condamnations à mort a connu une recrudescence en 2014, notamment dans le cadre d'affaires de terrorisme (Pakistan, Nigeria, Chine), le nombre d'exécutions effectives, lui, a diminué. De manière générale, et sur le long terme, la peine de mort est de plus en plus abolie - dans le droit ou en pratique - à travers le monde.

Alternatives Internationales, n°67, page 64 (06/2015)
Alternatives Internationales - Peine de mort : l'échafaud n'est plus tendance