Actualité

Les polluants organiques jouent avec les hormones féminines

L'exposition chronique aux polluants organiques persistants avance l'âge de la ménopause de 1,9 à 3,8 années, selon une étude sur 31 575 femmes américaines. Ces substances, notamment les dioxines, sont des perturbateurs hormonaux. Plusieurs molécules repérées dans cette étude sont connues pour réduire la fertilité.

Alternatives Internationales, n°66, page 23 (03/2015)
Alternatives Internationales - Les polluants organiques jouent avec les hormones féminines