Actualité

Malaisie : la cartouche de trop

L'un s'intéresse à l'encre, l'autre tient la plume. Ils sont donc suspects aux yeux du gouvernement malaisien. Le premier, Ahmad Zaidi, major de son état, a été chassé de l'armée de l'air après de longues années de service pour avoir affirmé que l'encre prétendument indélébile utilisée lors des élections générales de 2013 ne l'était pas vraiment... Le second, Zunar, dessinateur de profession, est l'objet d'une enquête pour sédition après avoir diffusé un dessin mettant ouvertement en cause l'indépendance de la justice qui vient à nouveau de condamner, à cinq ans de prison, pour sodomie l'ancien ministre Anwar Ibrahim, principal opposant au premier ministre Najib. Et dont le parti avait failli remporter le scrutin de 2013.

Alternatives Internationales, n°66, page 25 (03/2015)
Alternatives Internationales - Malaisie : la cartouche de trop