Agir

Immobilier : le droit au logement tarde à être appliqué

En France, 3,5 millions de personnes ne sont pas (ou très mal) logées. Le droit au logement opposable (DALO) - qui permet d'obtenir obligatoirement un logement après examen par l'administration - n'y change rien. Face à "un nombre de dossiers déposés en constante augmentation depuis 2008", les pouvoirs publics ne cherchent pas à rendre "ce droit effectif", selon la Fondation Abbé Pierre. 457 800 recours déposés depuis 2008, 147 000 (40 %) acceptés, mais seuls 75 000 ont donné lieu à un relogement effectif. 55 504 ménages éligibles n'ont toujours pas été logés, quand 49 800 auraient déjà dû l'être au regard des délais réglementaires. Principale cause : le rythme de construction de logements sociaux, qui ne correspond pas aux annonces.

En savoir plus

Alternatives Internationales, n°66, page 64 (03/2015)
Alternatives Internationales - Immobilier : le droit au logement tarde à être appliqué