Agir

Liberté : les états ne filent pas droit

Difficile de trouver une lueur d'espoir dans le Rapport mondial 2015 de l'ONG Human Rights Watch. Les violations - plus ou moins graves - des droits de l'homme ont été courantes et nombreuses en 2014, que les États concernés soient riches ou pauvres, en paix ou en guerre, démocratique ou autoritaire... Du jamais vu "depuis une génération". Pis, elles sont désormais élevées au rang de stratégie légitime et nécessaire, estime Kenneth Roth, directeur exécutif américain de l'ONG, qui en appelle à la conscience morale des dirigeants pour sortir du cercle vicieux violation-rancoeur-violence. Le rapport n'évoque que les pays où la situation est suffisamment grave et manifeste pour être signalée. Soit 113 pays sur 197 inscrits au palmarès.

En savoir plus

Alternatives Internationales, n°66, page 64 (03/2015)
Alternatives Internationales - Liberté : les états ne filent pas droit