Actualité

Macédoine : le cauchemar du conducteur

Daniel aimait bien son métier de conducteur de trains. Maintenant, il se réveille en sursaut la nuit : il rêve qu'il a écrasé quelqu'un. Un réfugié syrien, irakien ou afghan... Fuyant leurs pays, ces hommes, ces femmes et ces enfants traversent le pays de Daniel, la Macédoine, pour gagner clandestinement l'Europe de l'Ouest, explique le site Balkan Insight. Durant leurs trajets discrets de nuit, à pied, ils suivent les voies de chemin de fer pour ne pas se perdre, au risque d'être écrasés par un train, ce qui est déjà arrivé à plusieurs d'entre eux. Daniel et ses collègues ont beaucoup ralenti l'allure de leurs convois, mais même à petite vitesse, explique le conducteur, il faut un kilomètre au train pour s'arrêter complètement...

Alternatives Internationales, n°65, page 22 (12/2014)
Alternatives Internationales - Macédoine : le cauchemar du conducteur