Actualité

Brésil : une vague idée de la vague

Reconnaissons-le : c'est frustrant pour un surfeur qui a fait des centaines, des milliers de kilomètres peut-être, pour arriver jusqu'au spot réputé de se trouver face à une mer d'huile, sans le moindre clapot à chevaucher. La ville brésilienne de Maricá a décidé de prendre la vague par l'écume, rapporte le site Ozy. Et de créer sous la mer un grand récif artificiel qui garantisse aux surfeurs de pouvoir s'adonner chaque jour à la cavalcade marine. La seule conception du gadget devrait coûter 8 millions de dollars. Mais certains Brésiliens font remarquer que plusieurs villes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande... ont englouti en pure perte des sommes rondelettes dans de tels dispositifs. Ces esprits chagrins n'ont pas vraiment la vague à l'âme.

Alternatives Internationales, n°65, page 23 (12/2014)
Alternatives Internationales - Brésil : une vague idée de la vague