Actualité

Serbie : diplômes en plagiat

Les universitaires serbes en ont ras le diplôme ! 1 800 enseignants et chercheurs exigent du gouvernement qu'il protège "l'honneur académique". Mais les sommets de l'État sont-ils bien placés ? Sur le site Pescanik, des scientifiques ont accusé début juin le ministre de l'intérieur d'avoir plagié sa thèse. L'intéressé nie, mais juste après le site a été attaqué par des hackers, observe le site Southeast European Times. Puis il est apparu que le mentor du ministre et président de l'université privée Megatrend n'avait pas obtenu le doctorat britannique dont il se prévalait. Lui a dû démissionner. Également mis en cause pour plagiat dans une thèse soutenue devant une autre université privée, le chef de la municipalité de Novi Beograd a admis qu'il avait peut-être oublié de citer certaines sources. Quels distraits, ces savants.

Alternatives Internationales, n°64, page 22 (09/2014)
Alternatives Internationales - Serbie : diplômes en plagiat