Actualité

Ouzbékistan : sucre, facture salée !

Les arbres débordent de fruits. La saison des confitures est arrivée. Mais où est le sucre ? En Ouzbékistan, il est devenu presque aussi rare que d'autres poudres blanches moins innocentes. Son prix a grimpé en flèche, il faut faire la queue des heures pour en obtenir un kilo, explique Radio Free Europe. Les autorités mettent ce manque d'approvisionnement sur le dos la principale entreprise productrice de sucre du pays dont les performances seraient insuffisantes. Certains Ouzbeks font plutôt le rapprochement entre ce manque de glucose et l'exil récent de Bahodir Karimjonov, qui détenait de fait le monopole d'importation du sucre, mais qui était associé de Gulnara Karimova, fille du chef de l'État, tombée en disgrâce auprès de Papa. Depuis le départ du baron, plusieurs hommes d'affaires se disputeraient le marché pour mieux se sucrer.

Alternatives Internationales, n°64, page 23 (09/2014)
Alternatives Internationales - Ouzbékistan : sucre, facture salée !