Actualité

Colombie : corridamnation

Ils font la grève de la faim pour qu'on leur rende leur steak sur pattes. Des toreros colombiens protestent contre la fermeture de la grande arène de Bogotá décidée par le maire de la ville il y a deux ans. L'édile veut que les bâtiments publics soient utilisés pour des activités "de vie, et pas mort". Les matadors en colère estiment que la mesure a provoqué la disparition de nombreux emplois. Les défenseurs colombiens de la corrida proclament qu'elle est une forme d'art et une loi de 2004 affirme qu'elle appartient au patrimoine culturel du pays. Ce qui n'a pas empêché des maires de l'interdire dans leur ville sous la pression d'associations de défense des animaux. Le coup de grâce à l'une des deux thèses en présence devrait venir de la Cour constitutionnelle.

Alternatives Internationales, n°64, page 23 (09/2014)
Alternatives Internationales - Colombie : corridamnation