Lectures
L'éveil d'un continent. Géopolitique de l'Amérique latine et de la Caraïbe
par Christophe Ventura.
Armand Colin (160 pages, 22 euros)

Après la Chine, l'autre Amérique ? L'auteur, journaliste et enseignant, livre un plaidoyer argumenté en faveur de l'émergence de l'Amérique latine. Au-delà des chiffres - une croissance globale de 5,5 % lors de la décennie 2000-2010 - deux tendances majeures, économique et politique, sous-tendent cet optimisme. D'une part, le basculement progressif du centre de gravité de l'économie mondiale vers l'Asie-Pacifique : depuis 2011, l 'Asie est devenue le second partenaire commercial de la région, juste derrière les États-Unis et devant l'Union européenne. D'autre part, la vague de démocratisation de régimes hier dictatoriaux, suivie de l'avènement d'une nouvelle génération de gouvernements progressistes sur le continent depuis la fin des années 1990 (Brésil, Cône sud, pays andins...). La relance de l'intégration régionale (Unasur, Celac) serait également source de dynamisme : cela demande confirmation. Christophe Ventura, réaliste, mentionne quelques hypothèques : une dépendance accrue à l'exportation de matières premières agricoles (le "roi soja" en particulier) et minérales ; une recrudescence de conflits socio-environnementaux en raison de l'intensification des activités extractives ; ou encore, la montée - au Mexique et en Amérique centrale - des violences et de la criminalité liées au trafic de drogues, aux effets délétères. Au final, l'auteur, qui ne dissimule pas ses sympathies pour les expériences politiques et sociales innovantes en cours sur le sous-continent, parie qu'il inventera "d'autres possibles pour l'humanité". Là, l'idéologie l'emporte sur l'analyse.

Yves Hardy

Alternatives Internationales, n°64, page 78 (09/2014)
Alternatives Internationales - L'éveil d'un continent. Géopolitique de l'Amérique latine et de la Caraïbe