Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (1,50 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (6,90 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Thomas MONNERAIS
Publication : n° 62
Date : 01/03/2014
Type : Article
Longueur : 2432 mots

Début du document :

Tandis qu'au mois de février dernier, Lakdhar Brahimi, l'expérimenté médiateur de l'ONU, s'évertuait à faire dialoguer gouvernement et opposition syrienne au bord du lac Léman, des barils d'explosifs pleuvaient sur les villes d'Alep et de Homs, tuant des centaines de civils. Et ce, comme tous les jours ou presque depuis le 15 mars 2011, quand un adolescent écrivit sur un mur de Daraa : "Le peuple veut la fin du régime", acte fondateur du soulèvement des Syriens contre la dictature violente et corrompue de Bachar al-Assad.