Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (1,50 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (6,90 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Thomas MONNERAIS
Publication : n° 56
Date : 01/09/2012
Type : Article
Longueur : 355 mots

Début du document :

À peine arrivé au pouvoir en 2009 après la destitution du président Marc Ravalomana qui voulait céder 40 % des terres arables de Madagascar à Daewoo (lire p. 56), son successeur Andry Rajoelina s'est engagé à limiter les investissements étrangers dans les terres et à sécuriser la situation des paysans. Sous son régime de transition, les acquisitions foncières à grande échelle ont fortement ralenti : sur les cinquante projets engagés en 2005, - trois millions d'hectares de terres concernés -, un tiers a été stoppé, un quart est en cours, le reste est en sommeil.