Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (1,50 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (6,90 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Yann MENS
Publication : n° 58
Date : 01/03/2013
Type : Article
Longueur : 758 mots

Début du document :

Ils ont surgi sur le devant de la scène politique dans la foulée des Révolutions arabes. Jusque-là, le terme d'"islamistes" nous était familier, quel que soit le flou de sa définition (lire p. 28). Celui de "jihadistes" aussi, version guerrière de l'islam politique. Voici donc les "salafistes". Certes, ce ne sont pas des nouveaux venus, dans le paysage religieux tout au moins. Mais justement, ils semblaient s'y cantonner. Connue pour son ultra-orthodoxie, la grande majorité des salafistes, qualifiés pour cette raison de quiétistes, affectait de se tenir à l'écart des affaires de partis, d'élec (…)