Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (1,50 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (6,90 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Thomas MONNERAIS
Publication : n° 67
Date : 01/06/2015
Type : Article
Longueur : 896 mots

Début du document :

Des réalisateurs qui ne peuvent pas tout filmer, des scénaristes qui ne peuvent pas tout raconter, des spectateurs qui ne peuvent pas tout voir. En Iran, en Russie, en Chine, dans tous les pays autoritaires, le cinéma est sous la surveillance du pouvoir. Religion, politique, histoire, sexe... tout est prétexte à coupe et à censure au nom de la protection de l'intérêt national et de l'amour de la patrie. Absolument tout. Les motifs sont à la fois précis jusqu'à l'absurde - cravate interdite pour un héros positif en Iran, pas de fantômes en Chine -, et très nébuleux. Ainsi à Téhéran, c'est la ré (…)