Actualité

80 km/h et des bilans...

Vincent Grimault

Pour apaiser la colère des gilets jaunes, Emmanuel Macron a laissé entendre qu'il pourrait revenir sur le passage à 80 km/heure sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central. C'est dans ce contexte qu'un débat fait rage concernant le bilan de la mesure. L'association 40 millions d'automobilistes, opposante acharnée aux 80km/h, a publié une étude selon laquelle ils coûteraient 3,7 milliards d'euros par an, à cause du temps perdu par les Français sur les routes. Une étude du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) offre de son côté des premières observations intéressantes. Comme d'autres organismes, il estime qu'une centaine de vies ont été sauvées grâce à la mesure (de sa mise en place le 1er juillet 2018 au 31 décembre). En moyenne, la vitesse a baissé de 4 km/h, la plupart des automobilistes étant passés de 87 km/h à 83 km/h. Pour la moitié des trajets, la perte de temps est estimée à moins d'une seconde/km. Enfin, le ralentissement entraîne une baisse de la consommation de carburants (- 432 millions de litres par an, selon les calculs de notre blogueur Mathieu Chassignet). Soit 631 millions d'euros en moins à payer pour les automobilistes... dont 379 millions d'euros de taxes en moins pour l'Etat.

En savoir plus

Alternatives Economiques, n°388, page 31 (03/2019)
Alternatives Economiques - 80 km/h et des bilans...