Agir

Rétention : jusqu'à trois mois

Depuis le 2 janvier, la durée maximale en centre de rétention administrative a doublé, de 45 à 90 jours, en application de la loi asile et immigration votée l'été dernier. 50 000 personnes étrangères sont enfermées chaque année, sans avoir commis aucun délit, le temps que l'administration examine les conditions de leur expulsion. Une mesure pourtant peu efficace : le nombre d'expulsions ne dépend pas de la durée de rétention. La Cimade publie chaque jour des témoignages de cette nouvelle réalité.

En savoir plus

Alternatives Economiques, n°388, page 60 (03/2019)
Alternatives Economiques - Rétention : jusqu'à trois mois