Comprendre

Économie : l'actualité des études

  • Face aux incertitudes pesant sur l'économie mondiale, les banques centrales ont de plus en plus recours à l'or pour constituer leurs réserves. Selon les données du World Gold Council, le mouvement est net depuis 2011. Le Brexit et les tensions commerciales internationales semblent avoir ajouté une incertitude supplémentaire, poussant les achats d'or en 2018 à leur plus haut niveau depuis près d'un demi-siècle, avec 651,5 tonnes. Interrogés par l'institution, 76 % des banquiers centraux déclarent voir l'or comme un actif sûr. Ces dernières années, les achats sont beaucoup tirés par la Russie, qui a vendu tous ses placements en dette publique des Etats-Unis pour acheter de l'or. Les banques centrales de Turquie, du Kazakhstan, de Chine, d'Inde, mais aussi de Hongrie et de Pologne ont également participé au mouvement.
    La banque centrale américaine reste, de loin, la première détentrice d'or. Le métal précieux y occupe la part la plus élevée dans le total des réserves de toutes les banques centrales.
    A consulter sur www.gold.org
  • Les ententes entre entreprises se font-elles plus rares ou bien les régulateurs montrent-ils une certaine fatigue dans leurs enquêtes ? La dernière étude du cabinet d'avocats Morgan Lewis montre une nouvelle baisse des amendes infligées dans le monde. L'Europe n'échappe pas à cette tendance, même si le Vieux Continent reste la zone la plus en pointe avec 51,4 % des amendes données.
    A consulter sur www.morganlewis.com
Alternatives Economiques, n°388, page 80 (03/2019)
Alternatives Economiques - Économie : l'actualité des études