Lectures
Manifeste pour le progrès social
par Marc Fleurbaey et alii.
La Découverte, 2019, 288 p., 16 euros.

Le constat vaut pour l'humanité tout entière : si nous ne changeons pas résolument de cap, nous allons vers l'abîme, du fait des inégalités, du manque de cohésion sociale et des dégradations environnementales. L'affirmation vient d'éminents spécialistes, animateurs du Panel international sur le progrès social. Un cri d'alarme suivi d'une affirmation majeure : il est possible de changer de cap, en respectant l'équité, la liberté (les droits humains et la démocratie) et la durabilité environnementale.

La technologie et la mondialisation ne sont pas, comme beaucoup le croient, un rouleau compresseur, générateur inéluctable d'inégalités et d'exclusion : elles peuvent devenir un levier de changement, à la faveur "de l'ingéniosité humaine, de la volonté politique et de la robustesse des institutions pour faire face", écrivent les auteurs. "Il n'est pas de force aveugle dans l'histoire garantissant un meilleur futur (...). Ce sont les choix que nous faisons qui définissent la société de demain. " D'ailleurs, les choses changent sous l'impulsion de la base : les femmes sont moins écrasées qu'elles ne l'étaient, de plus en plus de gens pensent que le mieux-vivre dépend de la préservation de la nature, pas de sa colonisation.

La place manque pour décrire la "troisième voie" que les auteurs préconisent pour réformer le capitalisme : prise en compte de toutes les parties prenantes dans les entreprises, économie sociale, Etat émancipateur, politique démocratisée. "Adjoindre les idées de John Rawls et d'Amartya Sen [qui préface le livre] à celles de John Maynard Keynes"... et faire l'inverse de Trump. "Tout le monde peut contribuer à la transformation voulue", concluent les auteurs de ce livre essentiel, même si son écriture aurait pu être plus dynamique.

Denis Clerc

Alternatives Economiques, n°388, page 85 (03/2019)
Alternatives Economiques - Manifeste pour le progrès social