Lectures
Les députés français et l'Europe
par Olivier Rozenberg.
Coll. Fait politique, Les Presses de Sciences Po, 2018, 341 p., 26 euros.

Alors que se profilent les élections au Parlement européen, on se préoccupe assez peu de savoir comment nos députés nationaux s'emparent (ou non) des enjeux relatifs à la construction européenne. On entend pourtant souvent dire que l'essentiel de la législation nationale serait écrit à Bruxelles, préjugé que l'auteur invalide d'entrée de jeu. Après avoir mis en évidence l'institutionnalisation incomplète de la commission des Affaires européennes à l'Assemblée nationale, celui-ci s'emploie à analyser comment l'européanisation des politiques publiques transforme le rôle des députés. Il met ce faisant en évidence différents types d'attitude, qu'il développe successivement : élu de terrain indifférent, défenseur du terroir et souverainiste en résistance chacun à sa manière, ou encore carriéristes qui trouvent par-là matière à déjouer leur marginalité, parmi bien d'autres rôles.

Au final, la dimension européenne peine encore à entrer dans la "to do list" des élus, ce qui fait conclure à l'auteur que : "Le déficit démocratique de l'UE tient moins en l'espèce à l'absence de contrôle ou de participation des parlementaires nationaux à la gouvernance européenne, au transfert de souveraineté ou à la primauté du droit européen qu'à la difficulté du Parlement français à se poser en juge, évaluateur et critique de la politique européenne du gouvernement français. " Voici encore un chantier d'importance pour un président de la République qui entendait relancer l'Europe...

Igor Martinache

Alternatives Economiques, n°388, page 89 (03/2019)
Alternatives Economiques - Les députés français et l'Europe