Agir

Réinsertion : la prison se ferme

Permettre à des étudiants d'organiser des activités en prison avec les détenus, tel est l'objet du Genepi, qui existe depuis plus de quarante ans. Las ! Ce n'est plus du goût du ministère de la Justice, qui a décidé de ne pas renouveler la convention de l'association. En cause : une baisse des interventions. Celle-ci s'explique surtout par les mesures sécuritaires qui entravent l'accès aux lieux de détention, répond le Genepi. Le refus de l'association de distinguer entre bons et mauvais détenus n'y semble pas non plus étranger. Nombre d'associations (FAS, La Cimade, Gisti...) ont adressé une lettre ouverte au ministère.

En savoir plus

Alternatives Economiques, n°385, page 56 (12/2018)
Alternatives Economiques - Réinsertion : la prison se ferme