Lectures
Dictionnaire des inégalités et de la justice sociale
par Patrick Savidan (dir.).
Coll. Quadrige, PUF, 2018, 1 728 p., 39 euros.

On ne lit pas un dictionnaire, surtout quand il est (très) épais : on pioche dedans selon les besoins. Mais celui-ci ne se réduit pas à des définitions : chaque entrée (il y en a "près de 250", précise la quatrième de couverture, rédigées par 170 chercheurs) constitue une véritable synthèse, mais dans laquelle chaque auteur soutient une thèse. Ainsi, dans l'article libéralisme, Catherine Audard critique Friedrich Hayek pour son refus de prendre en considération la justice sociale, faisant toute confiance au marché. Ou, dans l'article socialisme, John Roemer soutient, à propos du marché, que "c'était une lourde erreur que d'essayer de s'en passer dans l'organisation de l'économie". Il s'agit donc bien plus de réfléchir que de définir.

Un certain nombre de "grands auteurs" font l'objet d'une entrée, et pas forcément du passé, puisque Thomas Piketty est du lot, tout comme Tony Atkinson, Robert Castel ou André Gorz. Et les lecteurs fidèles d'Alternatives Economiques retrouveront des noms familiers parmi les contributeurs (Guillaume Allègre, Denis Clerc, Julien Damon, Marie Duru-Bellat, le regretté Gilles Dostaler, François Dubet, Hélène Périvier...). Une mine et un bel outil de travail. Bref, une réussite.

Daniel Cardot

Alternatives Economiques, n°385, page 85 (12/2018)
Alternatives Economiques - Dictionnaire des inégalités et de la justice sociale