Actualité

Russie : trop vieux pour travailler

Le Kremlin n'avait pas vu venir le coup. Son projet de réforme des retraites a provoqué des manifestations à travers la Russie, fin juillet. Dans sa version originelle, le texte prévoit que l'âge de départ à la retraite passerait de 60 à 65 ans pour les hommes à compter de 2028, et de 55 à 63 ans pour les femmes à compter de 2034. Des seuils trop proches de l'espérance de vie moyenne pour les deux genres (67 ans et 77 ans respectivement), estiment les opposants à la réforme. Face à la levée de boucliers, les autorités ont manié le bâton en emprisonnant Sergei Udaltsov, un activiste de gauche, et la carotte en laissant planer l'éventualité d'un référendum sur le projet, une procédure très inhabituelle en Russie.

Alternatives Economiques, n°382, page 38 (09/2018)
Alternatives Economiques - Russie : trop vieux pour travailler