Actualité

Editis retourne chez Vivendi

Justin Delépine

Retour aux sources. Seize ans après l'avoir vendu, Vivendi veut racheter le géant de l'édition Editis, actuellement détenu par l'espagnol Grupo Planeta. Le groupe de Vincent Bolloré serait prêt à débourser 900 millions d'euros pour mettre la main sur le numéro deux français de l'édition, propriétaire de nombreuses maisons comme Robert Laffont, La Découverte, Editions Perrin, Julliard ou encore Presses de la cité. Pour financer cette opération, Vivendi peut compter sur la plus-value de 1,2 milliard d'euros qu'il a retirée de la vente de sa participation dans le spécialiste du jeu vidéo Ubisoft. De plus, il a aussi annoncé cet été vouloir céder une part du capital d'Universal. Ironie de l'histoire, Vivendi avait dû céder Editis au groupe Lagardère en 2002 pour se procurer des liquidités et éviter la faillite, à laquelle le promettait la boulimie d'acquisitions de son PDG de l'époque, Jean-Marie Messier. L'opération envisagée aujourd'hui par Vincent Bolloré semble donner raison à Messier, en validant sa stratégie d'une convergence entre les contenus et les tuyaux : en rachetant Editis, Vivendi entend maîtriser les droits des oeuvres, afin de les décliner sur l'ensemble de ses supports, de la télévision (Canal+) aux jeux vidéo.

Alternatives Economiques, n°382, page 47 (09/2018)
Alternatives Economiques - Editis retourne chez Vivendi