Lectures
Histoire d'un mensonge. Enquête sur l'expérience de Stanford
par Thibault Le Texier.
Coll. Zones, La Découverte, 2018, 294 p., 18 euros.

En 1971, deux semaines durant, 22 étudiants sont enfermés dans une prison factice, la moitié d'entre eux jouant le rôle des gardiens, l'autre celui des détenus. Cette expérience, dirigée par Philip Zimbardo, est devenue avec celle de son ami d'enfance Stanley Milgram, l'un des grands classiques de la psychologie sociale, censé prouver que la situation l'emporte sur la personnalité, pouvant faire de n'importe qui le bourreau le plus sadique. En se penchant sur les coulisses de l'expérimentation, le chercheur et réalisateur Thibault Le Texier s'est rendu compte que celle-ci reposait largement sur du sable : Zimbardo en avait écrit les conclusions à l'avance et, contrairement à ses dires, avait donné de strictes instructions aux pseudo-surveillants.

A défaut d'avoir pu raconter son investigation dans un film qu'aucune chaîne n'a accepté de produire, il le fait dans cet ouvrage qui se lit comme un véritable polar. Après avoir épluché toutes les archives disponibles et avoir contacté, parfois sans succès, tous les acteurs de l'histoire, dont Zimbardo lui-même, l'auteur met en évidence les conditions de possibilité d'une telle imposture, qui est loin d'être un cas unique. Certaines tiennent justement dans la personnalité de Zimbardo, charismatique enseignant connaissant parfaitement les codes médiatiques ; d'autres dans le contexte de l'époque, et de l'université Stanford en particulier. Ce faisant, il propose plus largement une réflexion sur les conditions du travail scientifique à l'ère de la bibliométrie, que nombre d'économistes gagneraient à méditer.

Igor Martinache

Alternatives Economiques, n°382, page 89 (09/2018)
Alternatives Economiques - Histoire d'un mensonge. Enquête sur l'expérience de Stanford