Lectures
Affronter le manque d'eau dans une métropole. Le cas de Recife - Brésil
par Paul Cary, Armelle Giglio et Ana Maria Melo (dir.).
Coll. Le regard sociologique, Presses universitaires du Septentrion, 2018, 257 p., 25 euros.

Officiellement, 87 % des foyers de Recife sont connectés au réseau de distribution d'eau. Une statistique flatteuse qui est loin de refléter l'accès réel à cette denrée liquide pour les quelque 4 millions d'habitants que compte cette aire métropolitaine du nord-est brésilien. C'est ce que montre la douzaine de chercheuses et chercheurs engagés depuis plusieurs années dans le projet Coqueiral visant à étudier les "contraintes sur la qualité de l'eau dans l'environnement urbain de Recife". Sociologues, anthropologues, mais aussi urbanistes, géographes et géochimistes mettent en évidence les défis sanitaires, écologiques et sociaux posés par la gestion de l'eau dans une métropole, à bien des égards représentative, dans un contexte de sécheresse et de pollutions diverses.

Ils pointent ce faisant les fortes inégalités d'accès à l'eau et la manière dont les ménages envisagent leur approvisionnement et se comportent en conséquence pour l'utiliser, ainsi que le déni des autorités quant aux problèmes afférents, insalubrité et coupures récurrentes notamment, qui touchent en premier lieu les plus pauvres. Au-delà, leur recherche, dont ils s'efforcent de rendre compte de manière très pédagogique, démontre tout l'intérêt d'une approche intégrée qui s'affranchit des frontières disciplinaires. Ne manquent pratiquement à l'appel que les économistes, ce qui n'est peut-être pas fortuit.

Igor Martinache

Alternatives Economiques, n°382, page 90 (09/2018)
Alternatives Economiques - Affronter le manque d'eau dans une métropole. Le cas de Recife - Brésil