Agir

Il n'y a pas que le PIB !

Céline Mouzon

Ce n'est pas nouveau : le PIB, le produit intérieur brut, l'outil qu'on utilise pour définir et évaluer les politiques publiques, n'est pas un bon indicateur. Le nombre de voitures produites en une année fait augmenter le PIB, mais est-ce une bonne chose ? C'est pour cela que des chercheurs et des citoyens, autour du réseau Fair (Forum pour d'autres indicateurs de richesse) notamment, militent pour ajouter d'autres indicateurs. Des indicateurs intégrant les effets des politiques publiques sur l'environnement (pollution, biodiversité...) et des indicateurs sociaux (inégalités...).

En 2009, le rapport Stiglitz a contribué à rendre visible cette question. Et en 2015, la loi Sas a instauré un rapport annuel agrégeant d'autres indicateurs de richesse, mais ceux-ci restent limités. Aujourd'hui, un groupe de travail sénatorial, sous l'impulsion du sénateur du Gers, Franck Montaugé, préconise l'adoption de deux propositions de loi : l'une, pour créer un conseil parlementaire d'évaluation des politiques publiques et du bien-être pour informer les parlementaires, associer les citoyens et compléter les indicateurs imaginés à la suite de la loi Sas. L'autre, pour améliorer les études d'impact réalisées lors de l'adoption des lois, en sollicitant des organismes indépendants. De quoi, peut-être, donner plus de consistance à la démarche.

En savoir plus

Alternatives Economiques, n°373, page 70 (11/2017)
Alternatives Economiques - Il n'y a pas que le PIB !