Actualité

La souveraineté numérique en question

Marc Chevallier

Sale temps pour la vie privée. L'un des décrets signés fin janvier par le Donald Trump sur le thème de l'immigration vise notamment à exclure les Non-Américains et les personnes ne bénéficiant pas de la Green Card de la protection de la loi américaine encadrant l'utilisation des données personnelles par les agences fédérales. De quoi potentiellement remettre en cause le Privacy Shield, l'accord conclu entre l'Union européenne et les Etats-Unis entré en vigueur en août 2016 : il garantit aux Européens utilisant des services en ligne américains (messageries, réseaux sociaux, etc.) le même niveau de protection de leurs données personnelles qu'en Europe.

Les Européens sont ainsi en train de découvrir à leurs dépens les enjeux concrets de la souveraineté numérique, c'est-à-dire les problèmes posés par le fait de n'avoir aucun grand acteur parmi les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon), les géants américains qui dominent l'Internet.

Alternatives Economiques, n°366, page 49 (03/2017)
Alternatives Economiques - La souveraineté numérique en question