Lectures
Travailler au XXIe siècle. L'uberisation de l'économie ?
Odile Jacob, 2017 134 p., 19,90 euros.

par Jacques Barthélémy et Gilbert Cette

L'emploi se transforme et l'emploi non salarié augmente. Cette progression doit peu à "l'ubérisation" et à l'essor de plates-formes de services numériques engendrant des emplois précaires et mal payés, et beaucoup à des personnes qualifiées ou très qualifiées qui se mettent à leur compte. Par désir d'autonomie plus que par contrainte. Cette évolution n'est pas propre à la France, on la retrouve dans d'autres pays européens. Et selon les auteurs, il est vraisemblable que cette tendance va se poursuivre, et peut-être même s'accélérer.

Comment assurer des droits individuels et collectifs à ces indépendants ? Le droit du travail n'est pas adapté, car il a été conçu pour une "civilisation de l'usine", aujourd'hui largement caduque. Il s'agit donc d'imaginer un "droit de l'activité professionnelle, socle minimum de droits s'appliquant universellement", qu'esquissent les auteurs et qui pourrait nourrir le "compte personnel d'activité" : protection sociale unifiée (maladie, vieillesse, chômage, formation), contrats collectifs au bénéfice des non-salariés à forte dépendance économique (on pense évidemment aux producteurs de lait dont le contrat a été dénoncé par Lactalis parce qu'ils critiquaient sa politique de prix). Un livre novateur, pas toujours facile à lire, mais bourré d'idées, dont on peut espérer qu'elles germeront.

Denis Clerc

Alternatives Economiques, n°366, page 89 (03/2017)
Alternatives Economiques - Travailler au XXIe siècle. L'uberisation de l'économie ?