Lectures
En quête de classes populaires. Un essai politique
par Sophie Béroud, Paul Bouffartigue, Henri Eckert et Denis Mercklen.
La Dispute, 2016, 214 p., 20 euros.

Alors que le populisme semble constituer la tendance politique du moment, non sans connotations négatives, peu s'appliquent à définir en quoi consiste "le" peuple dont il s'agirait de flatter les instincts. Un quatuor de sociologues, qui ont chacun enquêté par un bout différent, s'emploie ici à tenter de décrire lesdites "classes populaires", leurs transformations et surtout leurs modes d'expression politique.

Pour ce faire, ils reviennent à l'origine de la classe ouvrière dont elles auraient pris la succession. Puis ils discutent la thèse répandue de leur supposée dualisation entre une frange protégée et une autre précarisée. Et, enfin, exposent les traits principaux de ce qu'ils qualifient de "politicité", à rebours de la passivité qui leur est imputée. Ils montrent ainsi comment l'engagement s'est déplacé de la sphère salariale vers celle de la ville, non sans entraîner des difficultés à être reconnu comme tel. Un essai politique, au sens noble du terme, qui rappelle en passant à ceux qui se plaisent à répéter le contraire, que les classes sociales sont loin d'avoir disparu.

Igor Martinache

Alternatives Economiques, n°366, page 91 (03/2017)
Alternatives Economiques - En quête de classes populaires. Un essai politique