Comprendre

Economie : l'actualité des études

  • Les économistes ont longtemps affirmé que la finance ne jouait qu'un rôle marginal dans la dynamique économique. A tel point que les modèles incluant un secteur financier sont rares. Sophia Chen et Romain Rancière, économistes au Fonds monétaire international (FMI), montrent pourtant qu'il n'y a rien de mieux que les variables financières pour prévoir la croissance à l'horizon d'un an. Un simple indicateur comme la croissance du crédit privé donne des résultats probants : dans 69 % des cas, il prédit mieux l'activité que le gros modèle dont se sert le FMI pour effectuer ses prévisions de printemps et d'automne ! Et on passe à 85 %, si l'on y ajoute les cours de Bourse et les prix de l'immobilier. Il est temps de prendre la finance au sérieux.
    A consulter sur www.imf.org/external/pubs/ft/wp/2016/wp16251.pdf
  • Qu'est-ce qui explique la tendance à la démondialisation de la finance ? Comme nous l'avons montré dans notre précédent numéro (Alternatives Economiques n° 364), l'internationalisation des flux financiers est en net recul, et c'est surtout le fait des banques. La banque centrale britannique tente d'expliquer pourquoi, à partir de l'exemple anglais. Elle met en avant deux raisons. D'une part, les dispositifs mis en place par les différents pays pour faciliter la distribution de crédits domestiques. D'autre part, les nouvelles régulations internationales qui poussent à réduire les prêts internationaux, plus spécifiquement les prêts que se font les banques entre elles sur le marché interbancaire international.
    A consulter sur www.nber.org/papers/w22307
Alternatives Economiques, n°365, page 80 (02/2017)
Alternatives Economiques - Economie : l'actualité des études